La cosmologie de la médecine chinoise fait appel aux notions de yin/yang, 5 mouvements, esprit et souffles vitaux (essence, sang, énergie), aux émotions, liquides organiques, froid/vent/humidité etc, vide/plénitude, Organes et Entrailles, méridiens, excès climatiques (chaleur, humidité etc) et nombre d’autres éléments tous interdépendants.

La représentation particulière du corps selon cette médecine demande quelques explications. Par exemple, il est important de ne pas confondre le Poumon en médecine chinoise et les poumons en anatomie occidentale. Le Poumon est un ensemble de fonctions physiologiques, énergétiques et émotionnelles qui diffère fortement des poumons en physiologie classique. Il en va de même pour tous les Organes et Entrailles selon la représentation chinoise.

A l’issu du diagnostique différentiel, qui se compose de 4 temps (interrogation, olfaction/audition, observation (la langue surtout) et palpation (des pouls radiaux tout particulièrement), le praticien choisira le type de traitement en accord avec le patient :

schema 

  • La Pharmacopée :

    appelée parfois phytothérapie traditionnelle chinoise. Science des associations de plantes, minéraux et parties animales en accord avec la tradition et la convention de Washington qui régit les espèces protégées. C’est le cœur de la médecine chinoise, la base du traitement de fond en vue d’une guérison, surtout quand la maladie est grave.

  • L’Acupuncture :

    la Moxibustion et les Ventouses : ensemble de techniques manuelles avec aiguilles, cônes de moxas (plantes) et ventouses qui visent à rétablir le bon fonctionnement du corps et de l’esprit. De très nombreuses méthodes d’insertion et de manipulation de l’aiguille existent. La clef du succès réside également dans le savoir faire en matière de travail de l’aiguille (tonification, dispersion, harmonisation) . C’est un outil thérapeutique puissant lorsqu’il est bien utilisé.

  • La Diététique :

    l’art de se nourrir sainement pour traiter et prévenir les pathologies, également un moyen efficace à plus ou moins long terme de préserver la vie. Sa maîtrise est parfois associée à celle de la pharmacopée chez le praticien car leurs bases théoriques sont très proches ainsi que leurs mécanismes d’action.

  • Le Tui Na :

    aussi appelé Anmo. C’est le massage traditionnel énergétique chinois qui tout comme l’acupuncture peut aider à retrouver santé et équilibre. Il est assez courant de le rencontrer en pédiatrie notamment lorsque l’usage des aiguilles peut s’avérer traumatisant chez l’enfant. Il n’est pas rare que le praticien de Tui-Na soit également pratiquant de Qi-Gong.

  • Le Qi Gong :

    gymnastique corporelle énergétique visant tant à l’harmonisation corps/esprit qu’au traitement de divers maux. Sa pratique régulière et assidue permet de préserver le corps et de ralentir les effets du vieillissement cellulaire. Pris comme simple gymnastique il est très recherché pour lutter contre l’arthrose et les maladies dégénératives. A un niveau plus élevé c’est un moyen de guérison et un vecteur de spiritualité pour beaucoup. Le Qi-Gong médical se nomme Dao-Yin. Il existe également des cliniques de Qi-Gong en Chine. Il est très rare de rencontrer des praticiens formés uniquement en Qi-Gong.

Coordonnées

Fabrice Collas

Adresse : 8 Rue Saint Martin,
67120 Molsheim

Téléphone : 09 81 37 92 53

Email : contact@medecine-chinoise-strasbourg.com

 

Horaires d’Ouverture

Lundi : de 8h à 19h 
Mardi : de 8h à 19h 
Mercredi : de 8h à 19h 
Jeudi : de 8h à 19h 
Vendredi : de 8h à 19h

Fermé le samedi et dimanche


Galerie